Accueil

IMG 20200526 100118

Avec la fin du déconfinement et la reprise des messes publiques, l’oratoire virtuel ferme ses portes sur la Toile.

Cependant, il reste grand ouvert dans les cœurs, pour que la communion spirituelle vécue avec vous, ces 70 derniers jours, se prolonge jusque dans vos lieux de vie et de prière.

Et que l’Esprit de Pentecôte continue de nous unir, de nous fortifier et de nous envoyer semer l’Espérance !

Bien à vous sur les pas du Sacré Cœur de Jésus, de Notre Dame de Bétharram, de sainte Germaine de Pibrac et de saint Michel Garicoïts…

 

IMG 20200526 100131

PRIÈRE RÉCITÉE PAR LE PAPE FRANÇOIS AVANT LA MESSE

À tes pieds, ô mon Jésus, je m’incline et je t’offre le repentir de mon cœur contrit qui s’abîme dans son néant et ta sainte présence. Je t’adore dans le Saint Sacrement de ton Amour, désireux de te recevoir dans la pauvre demeure que mon cœur t’offre. En attendant du bonheur de la communion sacramentelle, je veux te posséder en Esprit. Viens à moi, ô mon Jésus, pour la vie et pour la mort. Que ton amour enflamme tout mon être, pour la vie et pour la mort. Je crois en toi, j’espère en toi, je t’aime.

SOUS LE PATRONAGE DE SAINTE GERMAINE

Orpheline, malade et rudoyée par sa belle-mère, Germaine Cousin a été bien éprouvée durant sa courte existence.  Morte à 22 ans, son corps est retrouvé intact 43 ans après, en 1644. On accourt de partout, et de nombreux miracles sont attribués à celle qui est canonisée en 1867. L’église Sainte-Marie-Madeleine, où a été baptisée sainte Germaine, conserve ses reliques. Une grande basilique lui a été élevée, entre 1901 et 1967.

Chaque année, le 15 juin et le dimanche le plus proche, un pèlerinage est organisé à la mémoire de cette « Cendrillon » du XVIe siècle, devenue la patronne des personnes vulnérables (enfants maltraités, personnes isolées ou handicapées). Son existence ordinaire vécue extraordinairement a inspiré ces mots au cardinal Saliège : « Nous l’aimons parce qu’elle mit de grandes intentions à faire de petites choses ». Vénérée bien au-delà de la région toulousaine, elle est l’âme de la paroisse de Pibrac-Brax en général, et du prieuré en particulier.

UNE COMMUNAUTÉ AU SERVICE DE LA PAROISSE

Depuis 1982, la paroisse de Pibrac et de Brax est confiée aux Religieux du Sacré-Cœur de Jésus de Bétharram, dont la maison-mère est située près de Lourdes. Fondés en 1835 par un ancien petit berger, St Michel Garicoïts, les Bétharramites n’ont pas eu de mal à épouser l’esprit de simplicité, de foi et de dévouement propre à la pastourelle de Pibrac.

La communauté au service de la paroisse est riche de sa diversité d’âges, de nationalités et de personnalités :  les Pères Jean-Marie Ruspil (curé), Vincent Landel (archevêque émérite de Rabat, prêtre auxiliaire), François Tohonon (vicaire), Jean-Luc Morin (à temps partiel), plus deux novices ivoiriens, Toussaint Tah et Fabian Mahan. Voilà la petite famille qui vit au prieuré et vous invite à continuer  de partager la prière et la vie. Une gageure pour cet « oratoire virtuel », et une priorité en ce temps de confinement… et de communion des saints !

Des nouvelles de l’Eglise

Vatican News - Français Infos du Vatican - Toutes les infos sur l'Église